Uncategorized

Journal d’une jeune maman #15 : Retour de couches, cycles et contraception.

1494102606271

Nous en voici à ce sujet particulier, dont on ne parle peu, le retour de couches. Je ne me souviens pas en avoir entendu beaucoup parler ou avoir lu beaucoup d’articles sur le sujet, alors je me lance.

1 : Mon retour de couches :

Etant allaitante, j’avais cru comprendre que j’aurai six mois de tranquillité après mon accouchement, ce qui n’était pas pour me déplaire. Si une chose ne m’avait pas manqué, c’est bien les règles.

Finalement, j’ai fait mon retour de couches pour les quatre mois de babichat. « Beaucoup » plus tôt que je ne l’avais escompté. Comment ça s’est passé? Et bien j’ai eu des symptômes de règles comme avant (mais en plus fort, comme si mon corps avait du mal à se remettre en route) : maux de tête, maux de ventre et surtout une fatigue intense. Je n’avais rarement été aussi fatiguée. Avec cela, forcément, l’irritabilité. Je dois avouer que sur le moment je n’ai pas compris. Il m’a fallu les avoir réellement pour réaliser : le retour !

J’ai trouvé ça assez déstabilisant à vrai dire. Je ne m’attendais pas vraiment à les avoir « si tôt » et j’étais assez déshabituée des symptômes. Ça n’a rien d’agréable. Elles ont peu duré, étaient peu abondantes. Un retour tout en finesse !

Les symptômes sont passés avec leur arrivée.

La première fois depuis la grossesse a ressemblé étrangement à mes premières règles. J’étais comme une ado perturbée et incapable de gérer. La fois suivante a été sensiblement similaire si ce n’est qu’elles ont été, cette fois, beaucoup plus abondantes, et que j’ai réussi à tâcher tous mes sous-vêtements.

Je ne pense pas être la seule à me sentir comme une ado après le retour de couches. Certaines de mes copines m’ont décrit cette même sensation de ne plus savoir gérer.

2 : Les cycles & les symptômes depuis :

Depuis ce retour, je dois avouer que mes symptômes sont plus forts qu’auparavant. J’ai de fortes migraines et de fortes fatigues. Un gros SPM les quatre jours qui précèdent les règles. J’ai beaucoup de mal à m’habituer à ces symptômes. je ne parviens pas à savoir si c’est parce que mon corps se remet lentement en fonction ou si mon profil gynécologique a vraiment changé.

Mes cycles aussi ont beaucoup changé. Ils durent entre 35 et 30 jours, ce qui est assez long. Ceci dit, ça réduit au fil des mois. J’imagine que ça n’a rien d’anormal après une grossesse. Mais moi qui était habituée à être réglée comme une montre, je suis toujours surprise quand je les ai, si ce n’était la fatigue qui les annonce tambour battant.

3 : La contraception depuis la grossesse :

J’avais arrêté la pilule deux ans avant ma grossesse. Je ne supportais plus une contraception. La pilule perturbait mes cycles, me faisait avoir mes règles n’importe quand et n’importe comment. J’ai donc fait le choix de stopper toute contraception hormonale. Ma dernière pilule était cerazette. L’arrêter m’a permis de retrouver des cycles réguliers, normaux.

Je ne dis pas qu’il faut arrêter la pilule. J’ai fait ce choix en décidant que ma contraception serait le préservatif, parce qu’il complet, fiable et surtout qu’il n’a aucune influence sur mes hormones.

Depuis la grossesse, je n’ai pas repris la pilule. Je n’ai aucune contraception autre que le préservatif. A la maternité on m’a proposé de me prescrire une pilule ou une autre contraception, ce que j’ai décliné. Lorsque j’ai revu ma SF pour les visites de contrôle, elle m’a proposé également une contraception. Je lui ai expliqué que je ne souhaitais pas reprendre de contraception hormonale et que le stérilet de cuivre étant réputé pour les règles abondantes qu’il déclenche, très peu pour moi. De toute façon après un accouchement, j’avais assez envie qu’on laisse mon corps tranquille ainsi que mon utérus tant qu’à faire.

Conclusion :

Je sais que beaucoup de profil gynécologique change suite à une grossesse. Certaines ont de la chance et voit leurs problèmes menstruels s’améliorer sensiblement tandis que d’autres les voit s’empirer, ou les découvre (car oui, ça semble incroyable mais certaines personnes ne souffrent pas de leurs règles !)

Je dois dire que pendant très longtemps j’ai fait partie de la catégorie de celles qui ne souffrent aucunement de leurs règles. Suite à un IVG, mon profil gynécologique a un peu changé. J’ai commencé à avoir des migraines après les règles, être plus fatiguée et avoir un léger SPM.

Ce retour de couches ne semble pas avoir grandement changé mon profil gynéco. Je pense que les actuels symptômes dont je souffre sont plus liés au fait que mon corps se remet « en fonction » qu’autre chose. J’ai la sensation qu’au fur et à mesure des cycles, ça va de mieux en mieux. C’est durant ma grossesse que j’ai appris qu’un profil gynécologique pouvait changer après une grossesse. Ce qui m’a fortement inquiétée durant la fin de ma grossesse. Au final j’ai plutôt de la chance. Pour le moment ça se passe assez bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s