Journal d'une vie de bébé

Journal d’une vie de bébé #1 : La diversification alimentaire

1492526373596

La diversification est un grand sujet. Il peut sembler infiniment complexe, parfois sujet à stresser même. On met une grande pression aux parents autour de cette étape de la vie de bébé je trouve. J’ai moi-même ressenti ça.

Et c’est pour ça que je n’ai pas fait de choix, je me suis laissée porter par lui. La seule chose que je savais et que j’ai retenu, c’est qu’un enfant allaité peut continuer à boire à volonté tout en mangeant solide parce qu’il n’y a aucun risque d’obésité avec l’allaitement. (source : la leche league). En bref, tellement de pressions sur ce qu’il faut/ne faut pas – ce qu’on doit/ne doit pas, que j’ai pris le partie de faire à l’instinct, tranquillement.

Je vais donc vous donner mon expérience tel quel, sans prétendre qu’elle soit bonne, meilleure ou pire qu’une autre.

1492554300274

1 : A cinq mois…

Sur le site de LLL j’avais donc vu qu’en théorie le mieux est d’attendre six mois révolus pour commencer la diversification. Le problème c’est que Babichat VOULAIT manger. Vraiment. Il pouvait se mettre en colère s’il était exclu d’un repas, et je le voyais essayer d’attraper à manger. Dès quatre mois il essayait de chipper dans mon assiette. J’ai tenté d’attendre le plus possible mais à ses cinq mois j’ai décidé qu’il était temps de lui faire goûter de nouvelles choses. Je ne voyais pas l’intérêt de me battre contre cette envie, plutôt saine, de manger, de goûter.

La première purée -sans originalité- ce fut carotte. Il a détesté. Comme s’il avait du citron en bouche. (alors qu’il adore sucer des rondelles de citron…) Et la première compote fut à la pomme. Il a dévoré. Ensuite je lui ai introduit un légume ou un fruit par jour. Je pense qu’il y a des délais à respecter en théorie, genre un nouvel aliment par semaine. Mais il était avide de goûter et tout s’est très bien passé.

En très peu de temps (un mois ou deux) il avait goûté tous les fruits et légumes de saison. Bon forcément en octobre/novembre/décembre ça limite les choix. Mais il mangeait de tout avec appétit. Puis après avoir introduit deux légumes ou deux fruits, je pouvais m’amuser à faire des mélanges de saveurs. Il aimait beaucoup quand les saveurs étaient plus complexes, deux ou trois fruits/légumes ou avec quelque chose d’autre comme du lait (de riz) – (par la suite j’ai ajouté des épices, des légumineuses ou des céréales par exemple).

Vers ses cinq mois il a commencé à vouloir croquer, manger des morceaux. Alors je lui ai donné des quignons de pain qu’il suçait et mâchouillait comme il pouvait -sans dents- puis du concombre, de la banane crue etc. Il a adoré tout ça. En réalité je crois qu’il aime autant l’acte que le goût des choses.

Il a commencé sa vie gustative sur les chapeaux de roues, attiré par tout et mangeant des quantités phénoménales à mon sens (genre minimum trois ou quatre pots par jour en plus des « grignotages » solides et des tétées encore très fréquentes à ce moment-là).

Il n’aimait pas certains aliments en purée mais les appréciait cuit à la vapeur et en morceaux, comme le brocoli ou le chou-fleur par exemple. En bref on lui a fait goûter de tout, sous le plus de formes possibles.

Rapidement nous avons aussi introduit les galettes de riz, qui lui servent plus souvent de grignotage ou d’objet pour se faire les dents qu’autre chose mais il aime ça et c’est sain.

IMG_20170416_121208_059

2 : Et les produits d’origines animales?

J’ai mis un certain temps avant de me lancer dans l’expérience de la viande et autres produits d’origines animales. Par peur de lui faire avaler de la mauvaise qualité -oui je suis traumatisée par les reportages sur le jambon!- et parce que je ne pense pas que ce soit extrêmement nécessaire du moins pas dans les quantités dont on m’a parlé. Mais n’ayant pas les connaissances nécessaires pour palier à d’éventuels manques de protéines, j’ai commencé par 1/4 d’œuf dur bien cuit mixé avec la purée, puis un peu de jambon. Rien d’exceptionnel en soi. Ensuite est venu (vers six / sept mois) la viande bovine, type steak. Pour cela je faisais bien cuire le bout qui lui était destiné, je coupais en longues lamelles et je le laissais les sucer. Ensuite la viande hachée en petits bouts.

Il n’a jamais bu de lait de vache, je ne suis pas pour du tout. Je pense que lait de vache n’est pas adapté à l’alimentation humaine (c’est mon avis, je respecte qu’on fasse autrement). Il a mangé des yaourts au lait de vache en revanche, au lait de brebis et de chèvre aussi. Le seul lait qu’il boit (en dehors du mien) c’est du lait de riz. Il a goûté le lait d’amande aussi mais il préfère le lait de riz. Je limite les apports de lait animal parce qu’il n’en a pas vraiment besoin étant donné qu’il a une alimentation riche et variée et qu’il est encore allaité. Il prend parfois des brassés good goût, mais ce n’est pas ce qu’il préfère (son préféré indétrônable c’est l’ananas).

1492554251808

3 : Après six mois…

J’ai introduit rapidement les lentilles et autres légumineuses. Mixés en purée d’abord (dilué au lait végétal) puis maintenant qu’il a presque un an, tel quel.

Vers ses dix mois il m’a fait un gros blocage alimentaire. Il refusait d’ingérer des purées de façon catégorique. Il mangeait du bout des dents les aliments solides (mais dévorait toujours les compotes heureusement). Ça a duré plus d’un mois. Du jour au lendemain quasiment, il s’est remis à manger. En quantité. Sans raison apparente. Il s’est découvert une passion pour le riz blanc entre temps. (Peut-être grâce au lait de riz?).

Suite à ce blocage j’ai revu mes exigences de qualités à la baisse. Si je peux lui acheter exclusivement du bio, je ne peux le faire pour toute la famille à tous les repas. Il ne mange que des fruits bios, des légumes bios (si c’est moi qui cuisine) mais pas la viande par exemple. C’est trop onéreux. Il mange plus de « cochonneries » que je ne l’aurais voulu mais il mange et ça me va comme ça.

1492554604121.jpg

4 : Et aujourd’hui?

Maintenant, à bientôt un an, il mange de TOUT. Vraiment. Il est rare qu’il refuse quelque chose ou n’aime pas. Il ne mange que des morceaux et comme nous. Il refuse de manger autrement que nous. Donc pas le choix, il a sa petite assiette avec un peu de ce qu’on mange. Il ne mange pas seul mais il aime jouer avec la cuillère, faire semblant de nous nourrir. En fait il adore manger. C’est un vrai plaisir pour lui. Et pour nous aussi.

Le matin, on le laisse choisir la compote qu’il veut (Par exemple les récurrentes sont les baby bio et les good gout, on lui en présente plusieurs et il prend celle qui l’inspire. Et je vous promets qu’il sait choisir et nous faire comprendre que celle-ci qu’il faut ouvrir. Il ne prend pas tous les jours la même).

Comme vous le voyez je n’ai aucune recette parfaite, pas de grands principes ou de quantités à vous donnez. J’ai fait comme je le sentais, quand j’ai cru voir qu’il en avait envie (l’envie est essentielle à cet âge je crois) et besoin aussi. On a choisi de faire une diversification « cool » sans trop se prendre la tête, partant du principe que de toute façon l’aliment principal des bébés avant un an est le lait et que le reste doit être introduit tranquillement, sans pression. Tant qu’il va bien, qu’il ne perd pas de poids, tout va bien. Et tous les bébés n’ont pas les mêmes gouts ni le même appétit. D’ailleurs il peut aimer quelque chose un jour et refuser le lendemain. Il faut en moyenne présenter une petite dizaine de fois un aliment avant d’être sûr qu’il ne l’aime vraiment pas. Et ça n’exclue pas de le représenter quelques mois plus tard. Puis ils ont des phases aussi, des phases d’appétit ou d’anorexie (au sens étymologique du terme, une perte d’appétit). Et ce n’est pas grave, il suffit qu’il fasse une dent, une poussée de croissance ou quoi que ce soit et l’appétit en est affecté durant plusieurs jours/semaines.

Il faut essayer (et c’est dur !) d’être le plus zen possible avec la nourriture. Mon but est qu’il aime manger, qu’il ne le fasse pas par obligation mais qu’il apprécie manger, que ce soit un plaisir et surtout qu’il soit curieux de goûter et qu’il ait des goûts aussi variés que possible. C’est peut-être utopique mais je vais tout faire pour que ça soit le cas, du mieux que je peux.

Si cela peut intéresser/aider, je ferais une journée type de l’alimentation de bébé !

Des bisous !

Un commentaire sur “Journal d’une vie de bébé #1 : La diversification alimentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s