Journal d'une (jeune) maman

Journal d’une (jeune) maman: #3 : Tout cet amour que j’ai pour toi…

12052016-PKD_1248
Choubi durant son premier mois. Et maman. Fatiguée.

En ce moment, j’ai la nostalgie de la grossesse, de l’accouchement aussi. Comment peut-on s’expliquer ça? C’est improbable. Déjà parce que je n’ai pas spécialement aimé la grossesse (sans désamour pour autant), ensuite parce que malgré tout ce n’est pas une partie de plaisir d’accoucher.

Mais pourtant… J’ai le cœur serré quand je vois comme tu grandis. Mon petit chat. Mon bébé. Encore si petit mais déjà si grand. Tu as pris 20 cm et triplé ton poids depuis ta naissance. Tu ris, tu gazouilles, tu rampes, tu galopes sur une patte, tu manges seul (tout ce que tu trouves, comestibles ou non d’ailleurs), tu te mets debout et tu cherches ton équilibre. Tu as ton caractère et tu sais bien nous faire comprendre quand ça ne va pas. Tu danses, tu chantes même. Tu poursuis le chat. Tu essaies d’attraper mes tatouages (aïe) ou mes cheveux. Je vois dans ton regard que tu vois ce qui t’entoures, tu le comprends, tu l’assimiles. Tu voudrais interagir avec le monde entier.

17431643_1695292844102302_2146351612_o
Dix mois après…

Je suis tellement heureuse de te voir aussi épanoui, aussi grand, malin et beau. (Oui bah j’en ai qu’un ça doit me rendre complétement gâteau non?) Je suis heureuse de voir que tu veux t’échapper de mes bras pour toucher les choses, les gouter, les regarder. Je suis heureuse que tu sois plus autonome. Que tu joues seul, que tu regardes les livres et saches activer les musiques tout seul. C’est vrai, tout cela ravi mon cœur.

Mais cette petite nostalgie irrationnelle reste présente. En fait, ces moments me manquent. Ces moments à nous deux. Cette intimité et cette exclusivité de relation. Non pas que j’ai envie que tu sois à moi mon bébé, tu ne seras jamais à moi. Mais cet échange entre nous, celui de la grossesse, des débuts de ta vie, me manque. Et pourtant c’était dur d’être le centre de ta vie et ne pas pouvoir vraiment donner de relai. Mais c’est bien là toute la complexité des émotions et des sentiments.

Que c’est difficile d’être une maman ! Mais j’aime ça.

2 commentaires sur “Journal d’une (jeune) maman: #3 : Tout cet amour que j’ai pour toi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s