Journal d'une femme enceinte

Journal d’une femme enceinte : #10 : Démarches et étapes (2e trimestre)

femme-enceinte-évolution

J’ignore de qui est cette photo malheureusement. Promis, un jour je ferai les miennes ! Surtout avec une amoureux photographe, c’est honteux !

Deuxième trimestre :

Ce qu’il faut savoir : à partir du 4e mois de grossesse, il faut prendre (au moins) un rendez-vous par mois. Je dis au moins parce que si vous ressentez le besoin de voir entre-deux votre SG (Sage Femme) ou gynéco, il ne faut pas hésiter !

  • Les consultations dites de « suivie » :

Ma SF a été très claire à ce sujet, il n’est PAS nécessaire de pratiquer un toucher vaginal à chaque examen, loin s’en faut ! Elle m’en a fait un, durant le premier trimestre, elle a fait un prélèvement et c’est tout. Elle n’a plus jamais remis ses doigts dans mon vagin depuis ! (Sachant qu’à partir du 7e mois, je suis prise en charge obligatoirement par la maternité, j’y reviendrais.) Par conséquent, si vous vivez mal cette potentielle intrusion dans votre corps, sachez que ce n’est en rien une obligation. Je ne comprends pas que certains praticiens le fassent systématiquement. A part si soupçon de quoi que ce soit il y a, évidemment. Si vous avez perdu du liquide de façon anormale, ou du sang par exemple. Mais si tout va bien niveau perte et petite culotte, aucun intérêt de subir ça à chaque fois. Sauf, encore une fois, si ça vous rassure. C’est propre à chacune, le plus important étant d’être bien au courant de ses droits et des limites de potentielles intrusions. Faut pas exagérer, la grossesse ne fait de votre corps un hall de gare et d’exploration.

BREF ! J’y reviendrai également.

Durant ces consultations, votre praticien va faire quelques examens habituels de contrôle comme prendre votre tension, vous peser, écouter le cœur du bébé, vous poser quelques questions et potentiellement vous prescrire prises de sang ou autre si besoin est. C’est principalement un moment sensé être dédié à vos questions, n’hésitez pas à en poser, si votre SF ou gynéco ne prend pas le temps de répondre ou répond mal, ou vous fait des remarques déplacées : FUYEZ. Il y a TELLEMENT de SF et gynéco un peu partout que ça ne vaut pas la peine de s’obliger.

  • Prises de sang :

Durant ce deuxième trimestre il-elle va vous proposer de faire une prise de sang afin de dépister la trisomie 21. Ce n’est pas obligatoire, d’ailleurs c’est tellement sérieux comme sujet qu’on vous fait signer un accord, pour être SUR que c’est bien votre volonté. Il faut savoir que vous n’aurez pas les résultats vous-même, ils sont envoyés à votre praticien et vous devez passer par lui pour les avoir. Ça prend deux semaines si je ne me trompe pas, en tout cas plus longtemps que des résultats de prise de sang lambda. C’est un sujet visiblement extrêmement sérieux et qui a porté à pas mal de problèmes dans le passé pour le corps médical. En tout cas ma SF nous a bien expliqué en long/large et travers comment ça fonctionnait. A vous de voir si vous voulez savoir ou non, quelle importance ça a ou pas etc. Sachant qu’il n’y a pas de certitudes, on vous donne un taux potentiel, x chance(s) sur 100, 1000 ou 10 000 en gros.

Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, vous aurez une prise de sang mensuelle à faire où l’on vérifiera également le taux d’albumine (ne me demandez pas exactement à quoi ça correspond, franchement je ne m’y suis pas plus intéressée que ça vu que tout va bien chaque mois de ce côté).

Une autre prise de sang est nécessaire si votre rhésus est négatif. Pour les deux premières, nulle besoin d’être à jeun. Pour la prise de sang concernant le rhésus, je ne saurais vous dire simplement parce que je suis + et donc pas concernée par la chose. Je peux simplement dire que si votre rhésus est négatif, il est possible qu’il y ait empoisonnement (ou d’attaque) des globules rouge du bébé donc on contrôle chaque mois que tout va bien. Je ne saurais correctement l’expliquer. CF [ http://www.perinat-france.org/portail-grand-public/grossesse/grossesse/grossesse-sous-surveillance/l-incompatibilite-rhesus-entre-pere-et-mere-62-723.html ]

  • L’EPP. Ou entretien prénatal précoce.

Bon. Je n’ai pas compris l’intérêt de l’EPP, désolée, je ne saurais l’expliquer. Pour ma part ça n’a servi à rien, ou pas grand chose, rien est un terme très fort. La SF de la maternité m’a demandée « Vous avez des questions ? » de but en blanc.  Je n’en avais pas, un peu prise au dépourvue. J’aurais probablement dû mieux me préparer mais je ne savais pas à quoi m’attendre, j’ai pris rdv parce qu’on m’a dit de le faire. Elle m’a questionnée sur mon alimentation, m’a demandé mon terme, le tout avec un ton de maîtresse qui interroge un élève. Ce n’était pas malveillant de sa part, elle semblait aussi gênée que moi de ces blancs prolongés. J’ai cru comprendre après qu’elle avait remplacé une collègue au pied levé et apparemment ce n’est pas ce qu’elle préfère faire. Bon. Je pense sincèrement que ça peut être chouette si on a des questions concernant tout et n’importe quoi rapport à la grossesse, aux différents cours de prépa naissance (il y en a des paquets !) ou même concernant la maternité elle-même. Evidemment, après coup, j’avais des questions. J’aurais du les noter. Notez les choses ! Sachez que l’EPP est remboursé donc je ne vois pas l’intérêt de s’en priver. Peut-être que la SF que j’ai rencontrée n’était pas du tout la bonne et qu’avec une autre ça aurait pu être hyper instructif. Je vous conseillerai d’essayer, surtout si vous avez des craintes ou des questions.

  • La 2e échographie :

Pour moi, celle de l’angoisse. Bon, je dois avouer que je suis partie dans cette grossesse avec la peur que quelque chose n’aille pas. C’était un peu ridicule avec du recul. Il est probable que ce soit commun à BEAUCOUP de femmes enceintes, j’ai tendance à croire que les variations des taux hormonaux peuvent jouer également sur l’anxiété. Je dois ajouter que ma belle-sœur ayant fait une fausse-couche à 7 mois de grossesse due à une anomalie congénitale du bébé, j’ai passé 5 mois à attendre cet examen pour être rassurée, pour qu’on me garantisse que mon bébé avait tout bien là où il faut comme il faut. Pourtant rationnellement, je sais que chaque grossesse est différente et qu’il est ridicule de se comparer parce que pas les mêmes circonstances, pas les mêmes géniteurs, pas les mêmes bébés etc. Mais angoisses de femme enceinte.

Evidemment, si j’en parle aussi légèrement aujourd’hui, c’est parce que tout allait (et va) bien pour mon bébé. Ma SF m’a fait quelques frayeurs, genre galérer un certain temps sur le cœur (à chercher je ne sais quoi). Mais au final, il se révèle que j’ai un bébé farceur et assez peu coopératif. Il n’aime pas du tout qu’on l’observe (comme je le comprends !). Il a d’ailleurs été impossible de voir son visage, il a mis ses deux bras en croix devant. On a aperçu un petit bout de nez et sa bouche et c’est parce que la SF l’a taquinée un peu. Elle voulait voir s’il n’avait pas un bec de lièvre. Je dois avouer que c’est assez violent, si elle ne parvient pas à voir ce qu’elle veut, elle appuie, insiste, secoue le bébé jusqu’à obtenir à l’image ce qu’elle souhaite. Bon je comprends que ce soit nécessaire. Mais c’est vrai que sur le moment c’était violent pour moi et surement aussi pour mon bébé qui m’a asséné quelques coups bien sentis. Et encore une fois, je le comprends tout à fait.

  • Préparations à l’accouchement

En théorie c’est plus ou moins au cours du 2e trimestre que débutent les préparations à la naissance. Encore en théorie, dans l’idéal, il faut les avoir terminées avant la 37e semaine, parce qu’après bébé peut arriver à tout instant.

Bon alors pour le coup chacun voit midi à sa porte. J’ai fait quatre séances jusqu’à présent, bon. Disons que ça m’aura été utile pour connaître les lieux et l’état d’esprit des SF, ça m’a donné quelques trucs pas mal pour gérer la douleur (notamment niveau respiration) et principalement pour être rassurée et aborder le travail avec moins d’inquiétudes. Et c’est déjà bien ceci dit ! Mais franchement, jusque-là, je n’ai pas eu l’impression d’apprendre fondamentalement quelque chose. C’est très général, très théorique. Je ne suis pas fan du tout. En même temps, j’ai choisi de les faire à la maternité, et peut-être qu’avec une sage-femme en tête à tête, ça aurait été plus instructif et plus personnalisé ! A voir.

Sinon je fais de l’haptonomie. Je trouve ça agréable et je crois que mon bébé adore aussi, en tout cas il communique beaucoup. Et puis encore une fois, ça m’offre une façon d’aborder le travail et l’accouchement d’une façon que j’aime beaucoup plus. On ne parle pas d’expulsion mais d’accompagnement. Moi qui trouve l’accouchement violent pour le bébé (physiquement et psychologiquement je veux dire, il passe d’un milieu aqueux à l’air libre, d’une relative pénombre à la lumière artificielle, d’un contact permanent avec sa maman à un lit inanimé, et puis le travail en lui-même le contraint à pas mal d’acrobaties et autres pliages incroyables).

  • Numération:

Il est probable qu’au cours du 2e trimestre, on vérifie votre numération, voir si vous faites de l’anémie. Personnellement pas, mais j’ai fait cette prise de sang au cours du 3e trimestre. Rien de spécial à relever, c’est une simple prise de sang qui a pour but d’indiquer à votre praticien s’il vous faut des compléments ou non. Ça n’était pas mon cas et j’en suis ravie ! Je n’aime pas trop avaler plein de trucs, et je prends un compléments homéopathique qui me convient tout à fait (preuve en est, aucune carence, aucune anémie, everything is ok !).

* * *

Bon, le deuxième trimestre c’est le début de la folie, paradoxalement à ça il est plus agréable je trouve. On sent bébé bouger, on commence à grossir mais on voit encore ses pieds (enfin au début du moins), on profite des choses sympa de la grossesse et pas mal d’inconvénients disparaissent.

Les rendez-vous s’enchaînent assez spontanément. Pour les cours de préparation à la naissance, ça demande plus d’organisation je trouve mais c’est aussi parce que je ne veux pas y aller seule et que j’estime que c’est aussi le rôle de mon compagnon de m’accompagner (mignon hein). Donc tout a été organisé pour qu’on puisse tout faire à deux. Je dois avouer que courir à la maternité seule ne me plaît pas tellement et puis même, en fait j’ai fait de mon amoureux le gardien de mon intégrité physique vis-à-vis du corps médical. Il fait un peu tampon entre moi et les examens etc. j’en reparlerai sûrement ultérieurement, mais si vous pouvez être accompagnée de votre compagne-non, ou quelqu’un d’autre, faites-le. Je trouve ça vraiment important de ne pas être seule, ces moments ne sont pas forcément toujours agréables et parfois les salles d’attentes sont pleine et ça fait long ! Trèèès long !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s