Journal d'une lectrice

Journal d’une lectrice #1 : La vérité sur l’affaire Harry Quebert – J. Dicker

La_Verite_sur_l_Affaire_Harry_Quebert

Bon alors je dois avouer qu’en ce moment je recherche du pavé, j’éprouve effectivement la déception et la frustration insupportable de finir mes livres, alors je prends des bons gros bouquins sensés me faire un bout de temps.

D’un point de vue « taille » je ne suis pas déçue ! Il est gros, lourd, et avec un gros bide, il est presque dur à tenir au lit pour bouquiner. Car oui, je bouquine au lit parce que mon copain dort et qu’absolument aucune distractions ne vient me perturber (à part un bébé de 24 semaines qui ADORE me rappeler que c’est l’heure des câlins mais pour le moment il ne pleure pas et j’ai encore assez de force pour lire le soir alors autant en profiter).

Revenons au bouquin. J’ai aimé dès le début, le sujet me touche peut-être plus facilement, l’écrivain en panne d’inspiration, le mentor qui est écrivain et prof de fac… Mais je dois avouer que les 250 premières pages défilent relativement lentement ou disons modérément. Je lis un peu, je m’endors, je reprends le lendemain ainsi de suite. Et à partir de la 250e page, l’explosion. Je crois l’avoir terminé dans les 12 ou 13 heures suivantes.

Résumé rapide : Un jeune écrivain (Marcus Goldman) en panne d’inspiration après un succès de malade comme on en rêve tous, va retrouver son mentor, ancien prof de fac et ami : Harry Quebert. Durant ce séjour il découvre (parce qu’il fouine) une histoire d’amour entre son prof et une jeune fille de 15 ans qui s’est déroulé une trentaine d’années auparavant. BIMBAMBOUM, message vocal d’Harry, qui a été arrêté, un corps retrouvé enterré dans son jardin avec un manuscrit de SON grand roman (Les origines du mal) et de là début l’enquête de Marcus qui va faire deux coups en un : écrire le livre que son éditeur attend et blanchir son copain Harry. Alors là est le premier problème qui s’est posé à moi: essayer de disculper son ami, même si on l’adore, d’avoir eu une relation avec une adolescente… C’est vraiment limite. Mais je vais passer au-dessus ou plutôt ignorer ce débat ici.

Il me serait difficile de résumer la suite, c’est vraiment complexe et entortillé. Quand on aime les enquêtes un peu tordues avec plein de secrets et de perversité c’est top. Moi j’ai adoré l’enquête en elle-même. J’ai adoré essayé de découvrir le coupable, les coupables même peut-être, essayer de deviner la fin, les pourquoi et les comment, bref, au final le bouquin n’a pas résisté bien longtemps à mon besoin de manger des pages.

Dans l’ensemble c’était top. Il est chaudement recommandé, et je comprends tout à fait pourquoi. Je le recommanderais à mon tour. C’est exaltant, c’est excitant et ça fout même un peu la trouille parfois. Ça m’a donné envie d’écrire (ça j’adore).

Les points positifs sont nombreux, l’histoire est bien ficelée, il y a du rebondissement, des personnages vicieux, on ne s’attend pas forcément à la fin, mais surtout on est pris dedans. Et ça c’est le plus important quand on lit, ne pas pouvoir s’arrêter. On regrette que ça se termine même si j’ai trouvé la fin satisfaisante (j’ai eu peur à un moment, il y a une fausse fin avant la fin).

Les points négatifs sont très ciblés :

  • La mère de Goldman. Heuuuu. J’ai pas bien compris ? Si c’est censé être un personnage comique, je n’ai pas trouvé ça drôle du tout. Ajouter un personnage homophobe (et raciste si je me souviens bien mais je n’ai plus de citations en tête) et vraiment lourd, lourd, lourd… Aucun intérêt. Elle ne me fait pas rire, elle m’emmerde. J’ai sauté tous les passages où elle apparaissait. Le cliché écoeurant de la mère un peu folle-dingue qui veut marier son fils à la fille de la voisine et qui insiste et qui insiste encore. Le cliché de l’épouse castratrice, du mari mignon qui grogne, du fils agacé qui supporte tant bien que mal la maman envahissante… Les blagues pourries sur le fils qui vu qu’il n’a pas de nana est forcément gay. BREF. NULLE. NON MERCI ! Gros point négatif, ça m’a gâché ma lecture par moment.
  • : Le sexisme des personnages (non pas de l’auteur j’espère…). Genre Travis qui est amoureux de Jenny et qui la voit avec un autre perso et qui fait la réflexion « pourquoi je suis que le bon copain alors que je fais tout pour elle » … EUUUH ? Et ça se répète lourdement, à plein de moment. Je n’aime pas trop le traitement des personnages féminins. Elles sont toutes manipulatrice ou hystéro. Ça m’emmerde de voir ça, vraiment. Assez pour me déranger dans ma lecture et m’indigner. J’ai beau réfléchir, je ne vois pas quel personnage féminin apporte réellement quelque chose de positif.
  • Nola, le traitement du personnage. Nola (qui est censés être célébrée) apparaît à plusieurs moments comme une sale petite perverse de 15 ans qui allume les hommes. WTF? Sans déconner? Alors au final le personnage de Marcus la défend en disant que personne n’a compris l’amour blabla mais il est bien le seul. En fait, ça plaît aux autres de penser ces choses-là. Ce qui me gêne c’est qu’en vrai, ça se serait passé comme ça, la presse, les médias etc auraient adoré voir en elle une gamine dépravée et folle. Bref, j’ai détesté l’image qu’on a donné d’elle.

Ça peut sembler beaucoup, je dirais que j’ai vu pire en la matière, c’est dommage, je pense qu’on aurait pu vraiment donner un quasi sans faute à ce bouquin sinon. Mais les personnages féminins ne passent pas. L’écriture, les ressorts, l’enquête, tout ça est très bon. Mais les personnages féminins… Ou alors je n’ai rien compris? En tout cas c’est mon ressenti. J’ai pas mal été gêné au fur et à mesure de la lecture.

Ceci dit, tous les personnages étant un peu fous et flippants, au final, peut-être que les personnages féminins ne sont inscrits que dans la même mouvance. J’en sais rien. Moi ça m’a gênée, encore une fois.

C’est un peu dommage, peut-être que je donne une mauvaise image du roman, si ce genre d’aspects ne vous gêne pas, lisez-le sans soucis et aveuglément ! Sinon, lisez-le et donnez-moi votre avis !!!

Des Bisous ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s