Grossesse : Démarches et étapes·Journal d'une femme enceinte

Journal d’une femme enceinte : #5 : Démarches et étapes.

illustration-d-une-femme-enceinte-heureuse-photo libre dr droits

Illustration libre de droits.

Chapitre peut-être moins palpitant mais ô combien nécessaire ! Les différentes démarches à entreprendre lors de la grossesse. N’ayant pas terminée la mienne et m’inspirant uniquement de mon expérience, il est évident que je ne saurais dire ce qui arrive une fois passée l’échographie du 2eme trimestre.

Je pense que cet article sera fait en plusieurs fois, c’est long, j’y raconte ma vie !

Deux conseils essentiels pour commencer :

  • Avoir un agenda et s’y tenir sérieusement ! Oublier une date ou un papier peut vraiment rendre les choses très compliqués !!
  • Avoir une pochette ou un classeur à vue où vous rangez TOUT, où vous triez TOUT. Vraiment. On n’imagine pas le bordel de papiers qu’on a entre les mains et qu’il faut ressortir à tout moment

Point important : SA = Semaines aménorrhée. Ça veut dire tout simplement les semaines entre les dernières règles et là où vous en êtes actuellement. En gros, c’est + 2 semaines par rapport à votre vraie date de fécondation. C’est bizarre mais c’est comme ça. Date de mes dernières règles : 8 août, date de début de grossesse réelle : 19 août. Ça veut dire que je suis à 23 SA et 21 SG (semaines de grossesse). Voilà ! Bien chiant mais c’est comme ça.

* * *

PREMIER TRIMESTRE

# 1 : Soupçons de grossesse et prise de sang :

Bon, en général il faut avouer qu’on a peu de soupçons avant un certain stade de la grossesse. SAUF si comme moi, vous avez la chance, quelques jours après la fécondation, d’avoir mal partout et que (du coup) vous guettez assidûment vos règles.

Moralité : Pour ma part, étant très sérieuse sur la prise en note de mes cycles (pour des soucis de praticité, c’est-à-dire, ne pas me retrouver en jupette et sans serviettes dans mon sac un jour maudit de début de règle… des bisous à celles qui ont vécu ça…) j’ai tout de suite noté les jours de retard. [A ce sujet : meilleur application du monde pour noter et prévoir ses règles : Clue].

J’ai pris la sage décision d’attendre +5 jours de retard de règle pour faire un test urinaire de grossesse. Pour celles qui ne savent pas bien comment ça fonctionne : Lorsque vous êtes enceinte votre corps produit (ou sur-produit) une hormone appelée bêta HGC et celle-ci passe dans les urines (d’où le fait de faire le test le matin, quand celles-ci sont concentrées, oué c’pas glam’) et par un certain procédé chimique, c’est à ça que réagit le test de grossesse.

Il faut cependant savoir que : 1 : plus la grossesse « date » plus le test sera fiable. Les hormones augmentent en flèche au fur et à mesure des jours qui passent ! Donc un faux négatif est parfaitement envisageable si le test est fait trop tôt. Encore une fois, le facteur de l’individu entre aussi en compte, certaines femmes produiront plus ou moins vite et plus ou moins fort cette hormone. Donc je vous conseille vivement d’attendre à au moins (je dis bien AU MOINS) J+5 des règles.

La moralité est qu’un test de grossesse n’est pas exactement fiable et beaucoup de personnel du corps médical n’y accordent que peu d’importance.

J’ai donc fait mon test à J+5 des règles, il était positif, tout petit positif (= La 2e barre rose toute pâle) CAR lire un test de grossesse c’est tout bête: 1 barre = NEGATIF et 2 barres = POSITIF.

Sachant qu’un test de grossesse n’a à peu près AUCUNE valeur, j’ai pris la décision dans la même journée d’aller faire ma prise de sang. (Mais j’étais déjà toute excitée parce que de toute façon je ne doutais plus d’être enceinte étant donné que j’avais les seins les plus gros du monde et mal un peu partout… bref symptômes de règles mais depuis plus de 15 jours !)

Où ? Moi, fraîchement débarquée sur Paris, étudiante, pauvre et sans médecin traitant ni gynéco, j’ai choisi d’aller au planning familial. Je dois avouer (en plus) qu’aller voir un médecin pour me faire prescrire une prise de sang, ça me trouait un peu le c** dans la mesure où ça multipliait les frais et les démarches. En 1h j’avais ma prescription et ma prise de sang était faite. Je ne sais jamais vraiment si on peut faire ça, je sais qu’en général les plannings traitent plutôt les cas IVG, cependant, j’ai toujours pensé qu’ils étaient également là pour les femmes un peu perdues (j’entends par perdue, perdue dans le monde médical complexe et les démarches à faire !) et en besoin rapide de réponse, surtout quand on n’a pas trop les moyens. Après, j’imagine qu’un gynéco, un généraliste ou une sage-femme peut faire prescrire cette prise de sang rapidement.

Dans les 24 heures je n’avais qu’à retourner chercher ma réponse.

Evidemment, comme je l’ai dit plus haut, il était très tôt encore, mais le fait est que j’étais bien enceinte. La prise de sang recherche également le taux de bêta HCG, comme le test urinaire, sauf que la prise de sang est fiable et donne le presque  avec exactitude la date de début de grossesse par sa précision. Alors c’était encore faible, mais c’était présent. J’étais officiellement enceinte d’environ 4 / 5 SA (ce qui veut dire 3 semaines concrètes).

Alors évidemment, quand ça vous tombe dessus, c’est merveilleux. Mais c’est sans se douter de ce qui va suivre en matière de démarches (le côté beaucoup moins idyllique de la grossesse !)

Ceci dit, j’étais toute excitée, un pied dans le début d’une aventure riche en rebondissements n’est-ce pas?

# 2 : Inscription à la maternité : (HYPER MEGA IMPORTANT !!!)

Alors, dans la foulée, la dame qui s’occupait de mes résultats de prise de sang m’a dit qu’il fallait que je m’inscrive (pré inscrive serait plus juste) dans une maternité. A Paris c’est un peu le bordel, la dame me dit qu’il faut s’inscrire dans le premier mois de grossesse pour être SÛRE d’avoir sa place ! Le délire. Il faut donc rapidement choisir la (ou les) maternité(s) où se pré inscrire.

Heureusement, elle m’a expliquée la démarche à suivre. Donc deux solutions : soit par mail, soit par téléphone. Par téléphone (dans cette maternité en tout cas !) c’était entre 10h et 12h deux jours par semaine… Merci bien le bordel ! J’ai donc choisi de remplir le formulaire de préinscription en ligne et de le renvoyer. Toutes les infos se trouvent sur internet en fonction de la maternité que vous avez choisie !

On vous demande des infos usuelles, puis sur votre date de début de grossesse présumée, votre taux de bêta HGC etc.

Ça prend genre … 3 minutes et après vous êtes tranquille. Sincèrement, l’inscription à la maternité (surtout sur Paris encore une fois) c’est vraiment LE truc à pas oublier. Elles sont prises d’assaut, il faut s’y prendre tôt pour s’assurer une place. Après je sais que dans pleins d’autres villes de France, on peut s’y prendre à 5 ou 6 mois. Mais mieux vaut trop tôt que trop tard ! Surtout si vous avez une maternité précise en tête, ce qui était mon cas.

Bref, une semaine après j’ai reçu un mail qui confirmait ma pré-inscription et qui fixait un RDV d’inscription avec une liste de papiers à amener, du type toutes les photocopies de tous les examens faits jusque-là, la carte de groupe sanguin etc. Comme le rdv est pour 3 mois plus tard, y a largement le temps de voir venir.

# 3 : Echographie de datation :

Je ne pense pas qu’elle soit obligatoire, j’en entends assez peu parler lorsque je suis des blogs ou vidéos de grossesse. Dans mon cas c’est la femme qui s’occupait de ma prise de sang qui m’a dit de la faire en me donnant un nom de sage-femme près de chez moi. J’imagine que si vous êtes suivi par un gynéco, il vous dira quoi faire également.

Moi j’ai choisi de faire l’échographie de datation parce que la dame me l’a prescrite mais surtout parce que je voulais voir ma crevette ! L’écho de datation se fait avant 11 SA, c’est-à-dire au début de la grossesse. Moi, comme j’étais vraiment au tout début du début j’ai attendu deux semaines de plus avant de la faire. Du coup cette échographie a été cumulée au premier examen obligatoire.

J’ai choisi de faire cette échographie beaucoup par hâte de me lancer pleinement dans la grossesse. Il est extrêmement difficile, j’ai déjà dû l’évoquer auparavant, de réaliser sa grossesse surtout les premières semaines. J’avais très envie de voir la petite graine dans mon bide, de savoir si tout allait bien pour le moment (les premiers mois sont assez « angoissants » rapport aux fausses-couches) et potentiellement d’entendre le cœur battre.

Je n’ai pas été déçue du voyage. Déjà

1 : j’ai rencontré ma sage-femme, celle qui me suit encore et que vraiment j’aime de tout mon cœur de future maman tant elle est compétente, rassurante, humaine et agréable. Je dois avouer que je ne porte pas franchement dans mon cœur le corps médical, j’y reviendrai dans un prochain article. Et j’ai une dent tout particulièrement contre les gynécos. Mais ce n’est que mon propre vécu qui parle ici. De plus, ma sage-femme pratique des tarifs vraiment raisonnables, ce qui la rend accessible, pas de dépassements d’honoraires scandaleux !

2 : Lors de ce RDV j’ai entendu le cœur de mon bébé, qui n’en était pas encore franchement un. Plutôt une petite boule de 6mm avec un cœur tout mignon. Mais c’est très émouvant, même papa était tout ému. Et pourtant, il ne ressemblait pas à grand-chose.

3 : J’ai appris de quand datait ma grossesse, où j’en étais, les prochaines démarches à suivre. J’ai pu poser plein de questions et commencer à vivre vraiment ma grossesse. En bref, j’ai clairement été rassurée. Elle m’a expliquée où j’en étais, a vérifié que ma grossesse était bien intra-utérine, que le cœur du bébé battait bien, ainsi que l’aspect de mes ovaires, de mon utérus et tous ces trucs auxquels je ne pensais même pas alors ! La conclusion de l’écho était donc « Grossesse unique intra-utérine évolutive » = TOUT VA BIEN.

> Le point pas rigolo rigolo : échographie par voie vaginale, bah ouais, trop petit ce bébé. Je ne savais pas que ça existait, bah voilà, j’ai découvert !

J’ai répondu à toutes les questions qui sont obligatoires durant cette consultation : antécédents médicaux, antécédents chirurgicaux, gynécologiques, obstétricaux, état de santé général (surtout rapport aux symptômes potentiels), date des dernières règles, consommation d’alcool et cigarettes également. Je n’ai pas fait d’examen médical tout de suite, ni d’examens complémentaires. En gros, la sage-femme crée un dossier.

En revanche, j’ai eu les dates entre lesquelles je devais prendre rdv pour l’échographie du premier trimestre (ce qui facilite la prise de rdv à mon sens ayant une échéance) et quand prendre rdv pour ma prochaine consultation, celle du 3e mois.

Un conseil à ce sujet : prenez les rdv au plus vite et notez-les bien dans votre agenda pour ne rien oublier et être sûre d’avoir vos rdv quand il faut. Je dois avouer que la rigueur sur le sujet me semble vraiment essentiel.

#4 : Consultation du 3e mois et déclaration de grossesse :

Je suis donc retournée pour une nouvelle consultation, celle du 3eme mois. A partir du 3eme mois, une consultation par mois est obligatoire. Cette consultation s’effectue donc en la 8e et la 12e semaine.

Pendant cette consultation j’ai eu la totale :l’examen médical notamment. Bon, ça c’est pas la joie mais c’est nécessaire. La sage-femme m’a expliquée très clairement qu’il n’était pas obligatoire de le faire à chaque consultation.

Elle fait donc un check-up classique dans un premier temps : taille, poids, tension, état pulmonaire etc. Ensuite elle a fait un examen gynécologique : c’est donc le moment moins rigolo où on se retrouve torse-nu à se faire palper les seins et ensuite examen vaginal. Et enfin, elle prescrit un check-up sanguin et urinaire : groupe sanguin et s’assurer qu’il n’y ait pas une rubéole, syphilis, toxoplasmose, hépatite B et C et VIH. Elle a demandé également un test rapport à la glycémie il me semble ( = prise de sang à faire à jeun …).

C’est aussi à ce moment qu’elle m’a donné l’attestation de grossesse à envoyer partout.

#5 : Attestation de grossesse :

Et là, le moment où il ne faut pas déconner. Il y a une date butoir obligatoire pour l’envoyer. Avant 14 SA en l’occurrence. Il faut envoyer deux exemplaires à la CAF (je ne sais plus pourquoi mais ce sont les exemplaires bleus) et un (rose) pour la SECU. SURTOUT : n’oubliez pas de faire des photocopies de ces attestations. Croyez-en mon expérience, il y a pas mal de chance pour que ceux que vous envoyez soient perdus. Et là c’est la merde. Autant prendre les devants et en garder un exemplaire. A plus fortes raisons que pour un tas d’autres choses, ça peut être utile. Ainsi j’en ai envoyé un à la fac par exemple.

Bon faut pas rêver, entre l’envoi et le moment où il y a réaction peut s’écouler un certain moment. La CAF pour moi, c’était rapide, mais alors franchement la SECU c’est la merdouille de foufou.

Mais surtout ne pas oublier de les envoyer le plus rapidement possible.

#6 : La prise de sang. La GROSSE prise de sang :

La grosse prise de sang à jeun, où tu crois que tu vas mourir parce qu’on te pompe le sang. Oui, c’est la fille qui ne donne pas son sang qui parle, celle qui a peur des piqûres et des prises de sang. Franchement, il vaut mieux la faire au plus vite, parce que les résultats peuvent être longs avant d’arriver.

Perso, je l’ai faite à la maison, et j’ai bien fait, j’ai failli tomber dans les pommes (oui je ne suis pas résistante à la chose) en plus, après j’ai dormi comme une crotte. Entre nous, quand on a des gros symptômes de grossesse genre nausées de folie, mieux vaut peut-être faire venir un infirmier. N’hésitez pas, n’oubliez pas que c’est possible et ménagez-vous. Bah oui, ça peut sembler bête mais moi ça m’a épuisée et j’étais bien contente d’être à la maison avec le canapé à deux pas de mois, ne pas avoir à affronter le froid de novembre etc.

Vérification de tout et de partout, pour tout. Bim. Notamment (si vous ne l’avez pas) la carte de groupe sanguin. Ne faites pas comme moi, vérifiez que le nom que note l’infirmier est bien votre nom complet, entier, celui de votre carte d’identité, sinon c’est à refaire et ça coûte vraiment un bras. Apparemment, on ne déconne pas avec la carte de groupe sanguin ! Le but est (entre autre) de vérifier si la maman est positif ou négatif. Il me semble que si le groupe sanguin de la maman est négatif, il peut attaquer celui du bébé (s’il est positif) et qu’il y a un suivi particulier dans ce cas.

Ça va aussi déterminer si vous avez des anticorps contre la toxo ou non. Si non, comme moi, vous devrez faire une prise de sang mensuelle pour vérifier que vous ne l’avez pas contractée entre temps.

Le mieux dans tout ça c’est le stress des résultats. La grossesse développe une certaine forme de paranoïa du « Eh si j’ai çaaaaaaaaaaa ??????? » ahah.

#7 : Echographie du premier trimestre : (Entre 12 et 13 SA) :

Bon ça c’est TROP cool. C’est la première VRAIE écho. Ça veut dire que là, à ce moment précis, on voit un bébé. Pour de vrai. Petit hein, mais avec un profil, des membres et tout ça. J’ai même des photos de ses pieds et de ses doigts ! Foufou comme moment. Le plus fou c’est de le voir bouger ! Il est si petit qu’on ne le sent pas encore mais pourtant, il fait une sacrée teuf dans sa chambre (à savoir mon utérus et là on se dit que ça sera plus trop rigolo dans 4 mois quand y aura plus de place ahah) ! C’est vraiment impressionnant et émouvant ! On entend à nouveau le cœur et on le voit mieux.

Pour le sexe, c’est pas de suite. En théorie, pas avant le 5e mois et la 2e écho !

Le bébé fait à peu près 6 cm à ce moment. Minuscule quoi !

Encore une fois, c’est hyper rassurant. Voir son bébé, le voir bouger, entendre son cœur etc. Parce qu’à ce stade, on ne sent rien et ça ne se voit même pas encore la grossesse !

C’est durant cette consultation que la sage-femme mesure la nuque et propose une prise de sang dépistage de la trisomie 21. On la fait ou pas, rien n’est obligatoire. Il faut savoir en revanche que les résultats mettent une quinzaine de jours à arriver, et surtout qu’ils arrivent chez la sage-femme. Les parents ne reçoivent pas les résultats et ne peuvent les avoir que par leur sage-femme, gynéco enfin la personne qui s’occupe de la grossesse. On vous fait également signer un papier attestant que vous souhaitez faire ce dépistage et connaître le résultat.

> Il y a une date limite pour faire cette prise de sang ! Attention de ne pas la laisser passer. Il faut penser également à prendre l’échographie du premier trimestre, elle est consultée et photocopiée avant la prise de sang. Profitez peut-être de celle-ci pour faire l’autre prise de sang, celle de la toxo si besoin est.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s