Journal d'une femme enceinte·Journal d'une femme imparfaite

Journal d’une femme enceinte #2 : Les doutes.

_Tour_Eiffel_03

(On dirait moi qui prend du bide ahah)

Apprendre sa grossesse, la réaliser peu à peu et puis faire face aux doutes, aux siens, à ceux des autres. Tout un programme !

J’ai 23 ans. L’âge, dans l’imaginaire collectif dirais-je, de la fête, des études, de l’insouciance, en bref, du grand « Profiter » (avec un « P » majuscule). Alors oui, ma grossesse, malgré la joie indicible qu’elle m’a apportée, m’a également amenée comme des reflux gastriques de doutes.

Je vous donne un aperçu de ces fameux doutes : « Mais tu ne pourras plus jamais sortir, faire la fête ou même être en tête-à-tête avec ton mec ! » ; « Fini les grasses mat’ ! » ; « T’as pas fini tes études, t’as pas de situation, comment tu vas vivre? » ; « Et mon corps? Comment va-t-il finir? Vais-je pouvoir récupérer mes seins? Et les vergetures? Et…? Et…? » ; etc.

Alors oui, c’est un peu effrayant. Je veux dire par là que j’ai pleinement conscience de ce que « devenir maman » signifie. Il est certain que ça change une vie, qu’elle se modifie considérablement et en conséquence du petit être qui pour le moment grandit sagement in utero. Même si je suis incapable de réaliser à quel point ma vie va changer, je sais que ce sera différent. Et le changement fait peur, il me fait peur, je suis une personne assez heureuse dans son quotidien et sa petite vie. Je ne suis pas sereine à l’idée de ne plus avoir le temps de vivre pour moi, mais de devoir vivre pour un autre être, totalement dépendant de ma personne. Parfois, ça me fait tellement flipper que je pourrais pleurer de me sentir bloquée, à me poser des questions « Comment vais-je faire? »…

C’est vrai. Le pire c’est la culpabilité qu’amènent ces doutes, culpabilité vis-à-vis du bébé, des autres et de soi aussi.

Et puis alors, je me demande, j’imagine, « Et s’il n’était plus là? » Et là, je vous jure que je pourrais en pleurer. Plus que toutes ces peurs et ces doutes d’adolescente attardée, d’ado égocentrique habituée à ne vivre pour qu’elle-même, plus que mon amour de ma liberté parisienne, je veux avoir, voir ce bébé.

Et au final, je prends conscience que ces peurs ne sont pas les miennes, pas totalement les miennes du moins. Il y a ce qu’on attend de moi, le schéma pré-établi dans la conscience commune. En version courte, le bébé arrivé après les études, le CDI et quelques années de vie commune (voire le mariage pour les plus tradi d’entre-nous). Le bébé c’est vers la trentaine. Aux alentours quoi. La vingtaine c’est l’âge des études, de la fac, de la fête, de l’irresponsabilité. Et je le conçois pleinement. Mais merde, je ne veux pas être imbibée de ces idées qui ne sont pas les miennes. Et puis ce n’est pas mon parcours, pas mon schéma à moi. Et ça m’emmerde de me sentir coupable d’avouer ma grossesse et de voir l’étonnement et d’entendre la question « Et c’était désiré? ». Gardez donc vos doutes pour vous. Ne me les influez pas.

J’ai voulu ce bébé et plus les semaines passent, plus je l’aime, plus j’apprends à être enceinte, maman, adulte, réfléchie et d’envisager l’avenir autrement. Et j’aime ça. Ce petit de dix centimètres me rend heureuse par sa simple présence, presque invisible encore. Il est là par la volonté de ses deux parents qui sont deux êtres humains, parfois qui doutent et redoutent, oui. Tout à fait.

Et puis il n’y a pas d’âge, pas d’âge pour douter, avoir peur, s’interroger. Il n’y a pas de raisons « valables » pour douter, avoir peur et s’interroger. C’est sain de douter, c’est ce qui nous rend perfectible, et heureusement !

Des Bisous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s