Journal d'une femme enceinte·Journal d'une femme imparfaite

Journal d’une femme enceinte #1 : La découverte : Mythes et … ma réalité.

668329d0ce92eacb2b36c9707c877db63b69c7be

Vous a-t-on déjà narré la joie, le bonheur infini, le bien-être, l’évolution majestueuse et magique de la femme enceinte? Moi, oui. Ma sœur principalement que j’ai vu enceinte pour la première fois à mes dix ans. Elle semblait infiniment heureuse et épanouie. Mais mes souvenirs sont peut-être flous car trop anciens. Ou peut-être est-elle un exemple de sur-femme.  Mais effectivement, on m’avait raconté le bonheur, je pense même que les mots précis étaient « Tu vas te sentir femme ». Me sentir fââââme?
Alors le bonheur, ok. Je confirme et j’approuve. Lorsque j’ai appris la nouvelle, en guettant mon test de grossesse nerveusement, et que les petites barres sont apparues, j’ai ressenti quelque chose d’assez exceptionnel et indescriptible. C’était comme si je parvenais enfin à ressentir la conscience exacerbée de moi, comme si je me voyais de l’extérieur et qu’en une seconde quelque chose avait définitivement changé. La sensation d’entrer dans une nouvelle réalité.
Mais très sincèrement, ça m’est vite passé. Non pas le bonheur mais cette conscience presque sensible de mon état. Concrètement à 5 semaines d’aménorrhée, donc trois semaines concrètes et réelles de grossesse, le mot grossesse n’a pas une signification concrète. Je veux dire que lorsqu’on s’imagine une femme enceinte, personne ne visualise une femme enceinte d’un mois, on voit toujours le ventre bien rond d’une femme sur le point d’accoucher. J’avais donc des difficultés à réaliser concrètement mon état. De plus, j’ajouterai que mes symptômes de grossesse étaient les mêmes que ceux des règles à savoir seins douloureux et mal au ventre. Rien qui ne parvienne dès les premiers instants à créer un sentiment religieux et immuable de grossesse ou de maternité. Une toute petite chose vivait, grandissait en moi, certes. Mais pour les non-initiés il faut savoir qu’à 5 SA le bébé fait 2 mm et ressemble à un petit (minuscule) têtard, il est donc, encore très difficile de visualiser le bébé qu’on aura dans 8 mois.
Au final, ce qui m’a le plus fait réaliser ma grossesse ont été les interdictions. Arrêter les sushis, la viande crue (que j’aime tellement), les produits laitiers non pasteurisés (…) etc. Réfléchir en faisant les courses à « ai-je le droit? ».
Aucun cynisme dans tout ça. Je pense que contrairement à ce que veut nous faire croire la société, il n’est pas facile de réaliser sa grossesse. Ça n’a rien de facile ou d’inné, on apprend à être enceinte comme on apprend à être mère, on s’apprend. Alors oui, par la force des choses en un sens mais par l’intérêt que l’on porte à un bébé qui fait la taille d’un grain de riz. Alors tout en étant excessivement heureuse et excessivement inconsciente de mon état les 3/4 du temps (n’ayant que peu de symptômes et ne pensant pas qu’au petit toute la journée), j’ai appris la grossesse et la maternité aussi par extension.
Quant au reste, à ce que l’on m’avait raconté de ce fameux état de grâce, ce ne sont (pour le moment, je ne suis qu’à 13 SA au moment où je vous écrit à savoir trois mois et une semaine donc) que des balivernes. Je ne me sens aucunement plus belle ou plus « fââââme » mais j’ai tendance à croire que c’est aussi une question d’état d’esprit et d’éducation. Mais nous reparlerons plus tard de mes idées féministes sur le sujet.
Je suis profondément heureuse de ce minuscule petit bébé, parce que je le voulais, parce que son papa le voulait et parce que l’on s’aime. Rien de plus compliqué à cela. Mais il ne faut pas dire qu’il y a la minute avant de le savoir et la minute après, en tout cas pas pour moi et surement que je ne suis pas la seule dans ce cas. Il ne faut pas culpabiliser de ne pas être ce qu’on attend d’une « future maman ». La grossesse durant le premier trimestre c’est au mieux l’oubli et le rappel constant de son état, au pire une bagne constitué de nausées interminables pendant trois mois…

Et bien que je sois assez férue de mythes, je suis assez pour casser ceux concernant la grossesse qui ont but à faire de nous ce que l’on attend de nous !

ALORS FÂME, RELATIVISONS. (Et enjoy …!)

Des Bisous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s